vendredi 21 mars 2008

On passe la frontiere, direction Kathmandu !

Darjeeling dans les nuages et sous la pluie

Plantations de the

"Observatory hill" site de temples hindous qui surplombe Darjeeling.

Manif pro-Tibetaine a Darjeeling
Apres plusieurs jours a Darjeeling, quelques repas avec nos nouveaux potes canadiens (Ken, Tim et Nathalie), une tentative de visite de plantation de the (fermee pour travaux), tres froid et tres humide le soir dans la chambre, des petits achats de the (assortis d'explications tres instructives...), on se decide a redescendre a Silguri, dans la vallee. On retrouve avec plaisir la chaleur, et aussi nos amis moustiques : on installe pour la premiere fois notre belle moustiquaire qu'on a eu pour Noel (merci la famille !)

Le lendemain, direction la frontiere, a 1H de route. Il nous faut attraper un bus "au vol", tout en evitant les rabatteurs qui aiguillent vers les taxis, et ils sont tres motives, meme de bon matin ; une chance, le nom de la ville est marque, avec notre alphabet, sur le bus ! On fait signe, il ralentit, on court, et on se jette dedans, ca pourrait etre un sport ! Arrives a Panitanki, la ville frontiere, on se decide a traverser a pied : de toute facon, la circulation est bloquee par d'innombrables camions, velo-rickshaws, et velos avec 4 enormes sacs de riz (?) sur le porte-bagages !! 2 sur le dessus et 1 de chaque cote.

Petite pause avant le pont, dans le no man's land entre l'Inde et le Nepal.

Ca fait une petite trotte, mais c'est symbolique (les locaux le font en velo-rickschaw), on sort d'Inde, puis un long pont nous separe du Nepal, on file a l'immigration pour obtenir le visa (uniquement en $ US) et on se rend a un hotel conseille par quelqu'un de Darjeeling... Apres-midi glandouille, en attendant le bus pour Kathmandu le lendemain matin, pas grand chose a dire de Kakarvitta, c'est une ville frontiere et le courant ne revient qu'en soiree. On doit se familiariser maintenant avec la roupie nepalaise. On regarde la tele le soir (des films en anglais par satellite) et miracle : pas de coupure pub ! En Inde les memes chaines etaient criblees de spots abrutissants et repetes plusieurs fois dans la meme coupure !!

Reveil a 3H, pour un depart prevu a 4H20, le bus est "basique" mais le chauffeur conduit souple. On traverse la campagne, qui nous rappelle un peu le Laos, on dirait qu'il y a moins d'ordures et l'habitat a l'air tres traditionnel (huttes en torchis, maisons en bois sur pilotis), les villes quant a elles, ressemblent a celles d'Inde, beton et ordures un peu partout.

La route devient jolie dans l'apres-midi, on traverse une chaine de montagnes dont les pentes sont couvertes de rizieres en terrasse, de gorges etroites, un fleuve en contrebas est traverse a intervalles reguliers par des passerelles suspendues pour les pietons. La route grimpe et s'encombre, les bus et les camions se frolent, on sert les fesses par moments, surtout quand apercoit le precipice juste en dessous de la route...

Dans le bus...

Sur la route de Kathmandu


On arrive a la capitale vers 19H, mais des embouteillages enormes nous feront perdre une bonne heure, voire deux...

Nous voici maintenant dans le "ghetto touristique" de Thamel(un peu comme Kao San Road a Bangkok), ou, miracle pour nous, on peut trouver un assortiment de toutes les cuisines du globe (tout au moins des tentatives : les spaghettis carbonara d'hier soir etaient...etonnantes !), des petits-dej non epices, et bien sur des bars, des boutiques de souvenirs, de fringues en tous genres (dont du "North Face" nepalais..), mais comme l'annoncait le guide, le temps des hippies semble bel et bien revolu !! Bizness, bizness... Aujourd'hui, 21 mars, c'est "Holi" : un "festival" qui est en fait une bataille d'eau generalisee, assorties de pigments colores... On a decouvert ca ce matin en allant petit-dejeuner, sur une terrasse au 8eme etage, les enfants et les jeunes lancent bombes a eau, seaux d'eau et barbouillent les passants avec des pigments... Doroth (ils semblent preferer s'attaquer aux filles, pour pouvoir les peloter au passage et se rincer l'oeil avec les t-shirts mouilles...) est rentree trempee de la tete aux pieds et comme un arc-en-ciel !! Toutes les boutiques sont fermees, et les rues resonnent de hurlements et de cris de joie : "happy Holiiiiiii !!" C'est tres marrant, mais un peu extreme ! En plus, on voulait changer de piaule, et il fallait donc qu'on se balade avec nos gros sacs... Heureusement, on a trouve pas loin, et depuis, on s'est cloitre ici, tout comme le patron qui "n'aime pas trop ca". Demain, retour a la normale, on pourra explorer la ville !! Grosses bises a tous !!


"Happy Holi" a Kathmandu !!

3 commentaires:

superviseur a dit…

Bonjour à vous,
Ma pauvre Bibiche, te voilà bien maquillée.
Vous voilà enfin au Népal et c'est parti pour de nouvelles aventure.
C'est super sympa de vous voir en photos, ça nous met dans l'ambiance
Pour moi tout va bien

Bises à vous 2

brascassé a dit…

coucou tous les deux

contente d'avoir de vos nouvelles et en plus des photos c'est le rêve
j'ai reçu votre carte, un souvenir de plus de ce voyage qui pour vous sera sûrement inoubliable.
je trouve que vous avez bonne mine, pas trop fatigués j'espère ?
La découverte de ce nouveau pays va vous donner des forces, en tout cas il a donné des couleurs à Doro, elle est toute rouge.
ici, tout va bien, c'est le printemps avec 1 ou 2 degrés le matin, chouette!!!!
a bientôt
gros bisous à tous les deux

Anonyme a dit…

je vois que vous n'avez pas le temps de vous ennuyer et qu'il n'y a pas de monotonie dans ce voyage.
il semble qu'il y ai beaucoup de canadiens mais c'est peut être du au fait que vous en parlez souvent.
Claude va bien et suit avec intérêt vos pérégrinations.
bisous et bonne continuation
bernard