dimanche 16 mars 2008

Route vers Darjeeling.

Nous avons quitte Calcutta, avec soulagement tellement la piaule et le quartier etaient pourris (cerise sur le gateau, un marteau-piqueur de 20H a ....), par le train de jour qui monte a Siliguri en 12H. Trajet sans soucis rythme par le defile incessant de petits vendeurs en tous genres : journaux, revues, the, cafe (en inde toujours servis avec lait et sucre beurk !), chips et snacks, jouets, piles, fer a friser (ou lisser), cireur de chaussures, chargeurs de mobiles, et... tours de magie !! ca nous a bien occupe ! A l'arrivee, le soir, on a pour la premiere fois pris un "cycle-rickshaw" : un petit gars a velo qui nous trimbale avec nos sacs avec son "tricycle" : une demi-heure dans des ruelles et a travers des marches nocturnes tres colores et illumines. Il se fraie un chemin dans ces ruelles sans voitures, avec un pouet-pouet a l'ancienne, ce fut tres reposant, pour nous en tout cas ! On l'a encourage avec un gros pourliche ; ca fait un peu "colonial", mais ca reste le moyen de transport le plus courant et le plus utilise dans cette ville.
Le lendemain, mauvais depart (il nous reste 3h a faire pour monter a Darjeeling (on doit passer de 600 a 2100m)), car pas de bus public, et on renacle a s'entasser dans des jeeps. Mal informes, on attend 2 heures qu'un mini-bus ne decolle, sans succes et on finit donc dans une de ces jeeps, a 10 pers au depart, mais on ira jusqu'a 14 en cours de route : autant dire qu'on serrait les fesses... La route est chaotique : nids de poules enormes et frissons lorsqu'on croise des vehicules qui descendent. On rencontre une jeune indienne sympa qui fait ses etudes de tourisme en Ecosse et vient preparer son memoire sur le "toy-train" de Darjeeling, classe patrimoine mondial par l'Unesco (tortillard qui depuis 150 ans relie Darjeeling a la vallee en 7H, pour 80 kms...).
Apres 3H comprimes dans la jeep, nous voila deposes au coeur de la ville, qui s'etend a flanc de montagne : On grimpe en quete d'un logement et c'est raide ! Les gens ont change, il y a une forte communaute Tibetaine, ainsi que de nombreux Nepalais : les moustachus se font rares, les jolies filles sont plethore, et, enfin, nous avons l'air invisible ; pas de racolages, pas de regards inquisiteurs, de grands sourires...
On a trouve une jolie chambre au "chalet hotel", tout en bois, sur la place principale ou, miracle, le pieton est roi ! De nombreux chiens, en bonne sante et qui recoivent des caresses, chassent les pigeons, des petits vieux sur des bancs se chauffent au soleil (qui se fait rare, on se les gele un peu), des enfants se promenent a dos de poney (en bonne sante egalement, ca c'est pour Caro) : On n'a plus l'impression d'etre en Inde.
On re-tombe par hasard sur Ken, canadien recontre a Aurangabad au tout debut du voyage, et nous voila a farnienter en terrasse de cafe (la premiere du voyage !). Tres agreable ! Balade dans l'apres-midi pour voir un temple bouddhiste : magnifiques peintures murales dans un lieu tres reposant, et une statue de Bouddha tenant un billet de 1$US ?!?! ...
Malheureusement, on ne peut voir la chaine de l'Himalaya au loin, car le ciel est couvert. La ville est construite vraiment a flanc de la montagne, et l'absence de visibilite (on ne voit que le blanc des nuages) donne une impression de bout du monde.
De retour sur la place , nous assistons a une manifestation en reaction aux evenements qui se passent au Tibet. Une fois de plus, les chinois tirent sur la foule, et on peut sentir l'emotion parmi ces refugies...
Hier soir, nous avons retrouve Ken pour le diner, puis nous sommes alles boire un verre dans un pub, si si, avec un groupe, reprises de standards reggae/rock, et bon en plus de ca ! Sommes nous vraiment toujours en Inde ? Oui, car a 21h30, fin de la musique ! Et fermeture du bar dans la foulee a 22H tapante, nous remontons a l'hotel a la lampe frontale et on se casse le nez sur la porte, fermee elle aussi a 22h... Quelle nuit de folie !!
Nous avons un gros probleme de photos, suite a de vilains virus PC (48 !) sur la carte memoire, la carte n'est plus lisible... On espere pouvoir les recuperer un jour (il n'y en a "que" 400), mais pour l'instant, a moins qu'on ne trouve un mac, on ne peut plus en mettre sur le blog.... on essaiera d'en mettre des "vieilles" qu'on a sauvegardees sur un dvd... APPLE VAINCRA !! VIVA LA REVOLUCION !! Fin du communique...

5 commentaires:

superviseur a dit…

Bonjour vous 2,
De grandes distance pour vous, de petites pour moi.
J'arrive de la randonnée de Saint Mars du Désert (12 km) moi aussi je voyage, on s'est ramassé la saucée mais ce n'est pas grave ça rafraîchit.
La traversée de l'inde est presque achevée (je vous suis avec google earth) on attend vos aventures népaliennes en espérant que les vilains virus ne tarderont pas à vous quitter
Bises à vous 2

MIMICARO a dit…

Méfie toi que la police des pc t'épaule pas avec son nouveau pistolet à rayon ultra brite !
Super le reportage, tellement à lire que j'ai failli aller m'installer dans mon lit (j'adore lire au lit- c'est dit, vous saurez tout !) Bon, les chinois c'est pas cool ! Toutes façons personne les aime là bas, même les japonnais ont envie de leur faire la peau ! Les nazis de chez nous ! Pour le magicien dans le train, j'aurais aimé un petit peu détaillé genre : "à un moment, il a installé Dorot dans une malle et l'a transpercé avec des épées aiguisées après, elle pouvait plus boire de thé, de toutes façons, elle aime pas le thé sucré avec du lait !" berk ! Les rickshaw, on connait aux sables, sauf que c'est les zhoms qui pédalent et les filles qui font les belles derrière !!!! Trop bien cette invention ! Je crois qu'on va essayer cet été ! Tiens, bonne idée, je vais sur google earth voyager un peu avec vous sauf que mon vagon couchette il ressemblera pas au vôtre ! Au fait, la nuit, vous l'avez passé à la belle étoile ?

brascassé a dit…

hello

quel communiqué, plein de détails et riche en évènements.
qui sont ces gens qui se permettent de tirer sur des innocents, c'est une honte.
et votre nuit, où s'est-elle passée ?
espérons dans de bonnes conditions.
attendons d'autres nouvelles de vos aventures au Népal.
espérons des photos, quelle saleté ces virus, n'y aurait-il pas un vaccin, malgré le progrès, ils sont toujours là, et plus que jamais.
à bientôt et gros bisous

Anonyme a dit…

les trains bondés et les bus ne vous font pas peur.
Je vois que tout va bien et avec les commentaires et les photos on s'y croirait.
Ne lâchez rien !!
Mme Eveillé, à qui j'en ai parlé, vous félicite
Gros bisous à ma chérie
Papa

Anonyme a dit…

Ici c'est le train train quotidien mais en moins fatiguant que toutes les heures que vous passez dedans.

par contre je vous garde les photos d'un cargo qui s'est échoué sur la plage des sables juste devant l'horloge.

celà fait la une des journeaux et télé depuis 2 semaines

ton père suit celà de très près d'autant plus que ce sont les abeilles qui essaient de le renflouer pour l'instant sans succès.
une autre tentative est prévue demain AM;

Inutile de dire le monde qui vient aux Sables pour le voir

A +++