mardi 3 juin 2008

Petite mesaventure...


Le nouvel aeroport de Bangkok, immense et ultra-moderne

Le joli n'avion d'air india express !!

Bienvenue en Inde !

Nous sommes bien arrives a Kannur, dans le Kerala, a 1300 kms de Bombay. Nous allons passer ici un mois, pour le stage de Doroth en medecine ayurvedique. Mais avant Kannur, revenons un peu sur le soir de notre arrivee a Bombay, qui fut le cadre d'une mesaventure plutot desagreable et surtout , nous avons eu tres tres peur... Nous venions de nous enquiller 4 vols pour revenir d'Indonesie, avec entre les deux une douce nuit sur banquette a l'aeroport de Bangkok, entre 2 et 6 heures du matin... Ne parlons pas des repas, et du decalage horaire, en bref, nous n'etions pas loin du fond ! Le tout avait pourtant ete exceptionnellement fluide, car aucun des vols, pris sur 4 compagnies differentes (batavia air (!?!), air asia, air india express et indigo) n'avait pris de retard. Miracle, nos bagages nous ont suivi ! Nous sortons de l'aeroport, vers 22h, et nous trouvons un taxi (ou plutot lui nous trouve, comme partout en Asie) et negocions la course a 450 roupies (7-8€). Chose bizarre, un deuxieme grand type suit, monte a l'avant, se presente comme le patron de la compagnie, et une fois que nous avons demarre, demande un paiement d'avance. Nous refusons d'abord, mais celui-ci insiste ; il nous presente un billet de 50 et demande 500 roupies, style pour nous faciliter la vie ! Ca sent l'embrouille a plein nez mais, apres un «YOU PAY MONEY NOW !!» et un air plus que menacant, nous cedons... Pas manque, nous roulons a present dans une ruelle mal eclairee et le grand nous presente un billet de 100, comme si c'etait celui que nous venions de lui donner ! Il reclame alors bien sur 400 roupies de plus ! Et la, c'est la goutte de m.... qui fait deborder le chiotte !! Nous sommes sur de nous, car nous n'avons que des billets de 500 ! Le ton monte, et Doroth ne se laisse pas faire !! Le taxi roule au pas dans la ruelle et, pour la premiere fois depuis que l'on voyage, nous avons peur pour nous et pensons au pire. Pour ajouter a la panique, Doroth essaie d'actionner la portiere et me dit «c'est condamne !!» (en fait, on s'apercevra dans d'autres taxis qu'il faut lever et non baisser la poignee...). Devant notre determination, on dirait que le chauffeur hesite a poursuivre l'arnaque, qui aurait du se passer plus en douceur... Doroth est remontee comme un coq de combat, et elle fait front a cette sale tronche de moustachu, a tel point que celui-ci finit par ceder : il allume la lumiere de l'habitacle et exhibe maintenant notre billet de 500 ! Il s'est trompe !! Lui pauvre Indien parle tres mal anglais (mon oeil !), et il essaie de calmer le jeu... Entre temps nous voilà revenus devant l'aeroport, sur une avenue bien eclairee... Notre caid est maintenant au telephone et nous dit qu'il appelle un autre taxi (pourquoi ?), pour nous emmener a notre hotel. D'ailleurs justement le voila, et c'est...son frere !! Alors la on degage ! J'ouvre la portiere par l'exterieur, jette le billet de 50 au chauffeur, pendant que l'autre essaie d'amadouer Doroth ; il nous rend meme le billet de 500 en question. On prend nos sacs, j'attrape Doroth par la main et on se sauve a toutes jambes, direction un petit parking de l'autre cote de l'avenue, ou nous nous jetons dans un autre taxi, avec compteur celui-la... Gentil chauffeur, bien qu'a moitie aveugle et qui manquera plusieurs fois de nous tuer sur le trajet...
En reflechissant, a posteriori, on ne peut s'empecher d'imaginer que si le costaud avait appeler un autre tacot, c'etait pour passer a la «maniere forte». Sinon pourquoi avait-il besoin d'en appeler un autre ?? On en a encore des sueurs froides !!
Bon a part ca, tout va bien !! Pour une fois, c'est nous qui les avons eu !!
A tres bientôt pour d'autres nouvelles, plus distrayantes cette fois....

Une rue de Bombay, et un de ces fameux taxis...

Souvent, l'interieur fait mal aux yeux !!

4 commentaires:

brascassé a dit…

coucou les intrépides

le récit pour un thriller au cinéma, ça va, mais vécut par des amis, moins drôle. heureusement que tout finit comme dans les films, et que vous allez bien. pendant ce mois, où doro va apprendre la médecine, lolo tu devrais peut-être te mettre soit au kung fu, au judo, ou au karaté, au choix.ça pourrait servir.
faites attention à vous pendant ce mois en inde.
attendons d'autres récits moins risqués, mais tout aussi intéressants.
gros gros bisous

Superviseur a dit…

Salut les p'tits loups,
Sans vouloir me répéter, bien que proche de la sénilité : SOYEZ PRUDENTS, et n'oubliez pas de vous reposer.
La fatigue vous fragilise.
Bise à vous 2

mimicaro a dit…

Bravo Doroth !!!! une vraie catcheuse !!!!! vont avoir peur des tites françaises maintenant les gros moustachus qui puent la soupe de la veille !!!!!!! :((

Monique du 85 a dit…

bonjoour les amis,quelle aventure!!qui heureusement s'est bien terminée,Dorothée cache bien son jeu il y a en elle une âme de guerrière,mais prenez bien soin de vous ,j'espère d'autres recits mais moins dangereux.gros bisous.