mardi 8 avril 2008

La suite... on a trouve un lecteur dvd !!


Les chevaux du Langtang.

"Denisamba"(?) mouflet du Lama hotel..
Kyangjin Gumba

Kyangjin Gumba

Monastere a Kyangjin Gumba

Un des nombreux sommets...

Doroth et le village de Kyangjin Gumba

mur "mani" sur le sentier

Un autre mouflet a l"hotel tibetain", en francais dans le texte !

l'equipe au complet a l'hotel tibetain, pour un bon "dal-baht"

On dirait une montagne !

Re-nous voila !! Reprenons le cours du trek : pour resumer un peu les etapes, on a marche chaque jour entre 3 et 7 heures, mais a chaque fois dans un paysage different... Avec l'altitude (on a demarre a 1600), la vegetation se rarefie, la piste s'elargit, ou se retrecit, les hauts sommets enneiges se rapprochent. Comme le dit Suzy, on attrape des torticolis a regarder vers le haut : on demande a Krishna les hauteurs : 5000,6000 ou 7000m, ca donne le vertige !
Apres les forets moussues, la vallee s'elargit un peu et devient une steppe aride : chevaux semi-sauvages, murs "mani" (empilement de pierre gravees de mantras bouddhistes), nous passons le village "Langtang" ou des Yaks et Naks (la femelle) broutent avec les chevaux, les villageois cultivent la patate et survivent aussi grace au tourisme (tea-house, artisanat...) ; beaucoup redescendent plus bas pour l'hiver. Arrivee a "Kyangjin Gumba", a 3850m, c'est le cul de sac du sentier, et le point culminant. On apprehende un peu le fameux mal des montagnes, mais tout va bien, mis a part quelques maux de tete (a 4000m, il y a 50% d'oxygene en moins par rapport au niveau de la mer). On se repose un apres-midi la-bas, dans un cirque entoure de sommets et de glaciers : seance photos, lecture, ecriture journal, on achete du fromage de nak a la fromagerie locale pour ameliorer le dal-baht quotidien, on visite un petit monastere...

Le lendemain, on amorce la descente, par le meme sentier ; ca va beaucoup plus vite ! mais les jambes en prennent un coup : des muscles inconnus se manifestent avec force douleurs ! Le paysage nous parait different, il faut dire qu'on regarde moins nos pieds... On retrouve Suzy et Fred (les tourdumondistes Francais) sur le retour, ils ont choisi la formule "guide sans porteur", on admire ! Desormais, on fera le reste du chemin avec eux, et on bifurque pour retrouver la vallee d'Helambu, par le fameux "Gosai Kund" (4600m).

Du coup, ca remonte, et sec encore, quoiqu'un orage nous frole et on arrive in extremis a "Thulo syabru" avant la tempete. Plus de courant, mais des ciels magnifiques, on chique une biere ou deux a la bougie, pres du poele... Le lendemain, matinee harassante, avec une montee terrible sous le cagnard a midi : dans notre tete ne resonne qu'un cri "Dal-Bahhhhhhhhhhhht !!". On sera recompense par le casse-croute sur l'arete, vue a 360, sur devinez quoi ? Des montagnes ! Il fait deja un peu plus frais. Puis une vraie balade, dans une foret digne du seigneurs des anneaux, des coniferes immenses, entierement moussus et a leurs pieds, d'innombrables rhododendrons rouges de l'himalaya : magnifique ! Etape au "red panda", un vrai "lodge" tres confortable, une bonne douche chaude et soiree chaleureuse, a l'abri de l'orage du soir (qui va se reveler quotidien) ; le vent commence a "mordre"... L'etape suivante est longue, nous devons monter au "goisa kund", lac de shiva, sacre pour les hindous, a 4300m...
A suivre !

Rhododendrons rouges de l'Himalaya
Un des nombreux ponts suspendus et deux trekkeurs de l'extreme !
Petit dej au "red panda"

5 commentaires:

Monique du 85 a dit…

bonjour vous 2,je viens de voir les photos,elles sont super,et donnent envie de partir,mais je vais me contenter de vous suivre sur le pc.les enfants sont particulièrement beaux et ont l'air en bonne santé;malgré la vie rude qui est la leur. A calcuta ce n'est que couleurs partout;dommage qu'on ne puisse pas aussi profiter des odeurs elles doivent vous suivre partout et peut-être pas les meilleures!!! à bientôt sur l'écran et grosses bises.

brascassé a dit…

coucou les randonneurs

émerveillée par toutes ces photos magnifiques, que de beaux visages et et de belles couleurs, et envoûtée par le récit, on rêve d'y être.
je vais avoir plein de photos à éditer.génial.
comme vous allez changer de pays je vais éditer une nouvelle carte pour vous suivre à la trace, comme je le fais depuis le début. quelle leçon de géographie.
rien que pour ça internet c'est génial.
ici c'est pas la chaleur, et cette semaine la grisaille.vous ne perdez rien.
gros bisous au baroudeurs
à bientôt

Superviseur a dit…

Salut les p'tits loups,
Photos supppperrrrbes, quelle chance vous avez ! Ce trek et tous ces plaisirs des yeux sont bien mérités car l'expédition m'a pas du être de tout repos.
Votre voyage est vraiment très bien orchestré vous avez su tirer partie des spécificités de chaque pays
Je suis fière de vous
Bises à vous 2

mimicaro a dit…

vraiment les reportages sont extraordinaires. Merci tépanet et petit-con de nous aider à communiquer entre grands de ce monde !!!! Votre voyage est fantastique... Comment des humains peuvent-ils survivre dans des lieux qui semblent d'ici magnifiques, mais si peu hospitaliers ? avez vous un peu demandé ce qu'il en était réellement de l'étât neigeux des montagnes ? Toutes ces préocupations écologiques d'ici semblent être leur dernier problème ! çà doit avoir du bon de vivre dans l'ignorance de la folie humaine ! d'ailleurs sous quelle forme existe t'elle là bas ??? (un ptit travail de recherche et d'analyse pour le prochain cour... ;-). SMMMMAAAAACKKKKKKKK !

Anonyme a dit…

See Please Here